Accueil

Zones d'intervention de nos actions
don

Les vidéos d'Apiflordev



    Présentation de l'associationProjets ApiflordevUn peu de lecture...Aider ApiflordevContactez-nous

Espace membre

Login
Mot de
passe
 


Accès au Forum


 Accueil > Articles > Projet apicole de Talba au Cameroun - 2010

Talba - Rapport d'activité 2010


Retour

Dans le cadre des échanges entre les villageois de Talba et environs et l’association
Eybens – Cameroun, nous avons démarré une formation à l’apiculture en 2005.
Des fleurs, des abeilles…oui nous les avons découvertes dans les forêts et les « petites savanes » à Talba et les villages voisins, dans cette région du Mbam et Kim de la province du Centre, au Cameroun ! Cette contrée où aucune trace d’apiculture traditionnelle ne semble exister, alors que par le passé la région abritait des pygmées cueilleurs de miel.


Rayon de cire en construction, Talba, Cameroun


APICULTEURS, RUCHES et MIEL

Evaluation, suivi apiculture 2005 à 2010

Plus de 30 stagiaires ont bénéficié de 8 sessions de formation et (ou) de suivi organisées par des expatriés, de 2005 à 2010. Bernard Catry en juillet 2009, puis Mathilde Gerlier et César Lafont de juin à septembre 2010 ont visité les ruchers, récupéré les fiches individuelles d’évaluation, participé aux assemblées générales des apiculteurs et rédigé leurs rapports de mission. Il en ressort que la première priorité dans les demandes de partenariat apicole concerne la construction d’une miellerie. En moyenne dix apiculteurs ont rempli les formulaires d’évaluation qui permettent de suivre la bonne conduite des ruchers. Pour le suivi, Emmanuel Feitang de Saa a été désigné apiculteur référent.


Nombre de ruches détenues par les apiculteurs

Ruches kenyanes : onze apiculteurs dans quatre villages possèdent environ 40 ruches et ruchettes kenyanes.
Ruches Langstroth : quatre apiculteurs ont été sensibilisés à la conduite des ruches modernes à cadres lors de formations à l’Union des GICs Apicoles de l’Ouest (UGICAO) de Bafoussam, en 2006 et 2008. Six ruches Langstroth sont opérationnelles.
Ruches colonisées : le total reste stable depuis 4 années, soit environ 20 colonies.


Récoltes de miel

Sept apiculteurs disposent de ruches colonisées et ont fait une récolte de miel.
En tout les récoltes de miel depuis mars 2006 s’élèvent à environ 450 kg et concernent les quatre villages. La commercialisation du miel se fait au niveau local, avec une clientèle qui à priori absorbe la production. Le conditionnement comporte bouteilles, pots en verre ; du miel est vendu à la louche ! Le miel a été analysé dans un laboratoire (C entre d’E tudes T echniques A picoles de M oselle) : « Tous les paramètres de qualité sont excellents : profil pollinique, analyse sensorielle et physico-chimie sont ceux d’un miel de fleurs. Le pollen fortement dominant provient de fleurs de Combrétacées ». De même, le miel de Tchamongo est actuellement en cours d’analyses.


Hausse Dadant sur ruche Langstroth, Cameroun


Rayon de Hausse Dadant, Cameroun


BUDGET, ASSOCIATION, MIELLERIE

Ressources et dépenses de 2005 à 2010

Depuis 2005, les ressources et les dépenses totales correspondant au projet de formation à l’apiculture s’élèvent à 8829 €. Les ressources proviennent de l’Agence des Micro Projets (Guilde Européenne du Raid – Vivendi et Vergers du Barry, Eybens – Cameroun lauréat à l’automne 2005), Eybens - Cameroun, les missionnaires et le Conseil Général de l’Isère. Le matériel comporte principalement l’équipement pour les ruchers, la tenue vestimentaire des apiculteurs, la miellerie.


Association des APiculteurs et Ecologistes du Mbam AAPEM

Les stagiaires ont constitué l’ « Association des Apiculteurs et Ecologistes du Mbam » en 2007. L’ AAPEM devrait justifier à Eybens Cameroun toutes ses dépenses, rédiger et faire suivre les comptes rendus de réunions ainsi que les visites de E. Feitang. Pour la mise en route du projet de miellerie, l’organisation détaillée du CA de AAPEM doit être formellement détaillée et explicitée, ainsi que la répartition des tâches entre le président (Kithi Innou), les animateurs de chaque village (Kithi à Talba, Dieudonné Baliaba à Tchamongo et Roger Essomba à Ebina), et les apiculteurs. Le fonctionnement, la maintenance, les bénéfices dégagés de la miellerie devront être explicités. Les apiculteurs achètent des plants de Calliandra (arbuste d’ornement mellifère) à E. Feitang.


Construction d’une miellerie en 2010

Au vu de notre suivi de l’apiculture depuis 2005, et prenant en compte les récoltes effectuées (environ 450 kg de miel), nous poursuivons le partenariat entre Eybens - Cameroun et AAPEM par la construction d’une miellerie (le directeur du CDRT, Frère Thierry Fokam, a récupéré le local de la ferme école qui servait de miellerie). La mise en oeuvre (en complément des ruches kenyanes en production) des ruches à cadres mobiles permet l’utilisation des extracteurs centrifuges manuels fournis initialement pour cette miellerie.



Apiculteurs de Talba en pleine assemblée Générale

Le budget total de la construction s’élève à 9000 €. Eybens – Cameroun a fait une demande de crédits à l’Agence des Micro - Projets au printemps 2010. Nous sommes lauréat suite au jury des dotations Nord/Sud et la dotation s’élève à 3000 €. Le terrain a été fourni par le chef de village de Talba. Les apiculteurs fournissent le bois de charpente. Une convention, en cours de finalisation, associe Eybens - Cameroun et AAPEM. Le plan de la miellerie a été accepté par les apiculteurs.
Concernant la conservation du miel à une température proche de 20 °C , une alternative au toit en tôle de fibro-ciment (de préférence à l’aluminium) serait un toit en Argamass, utilisé au Mali. Il est prévu (financements à rechercher) d’équiper la miellerie avec quelques machines à bois portatives pour construire les ruches, des panneaux solaires pour l’éclairage, et un puits pour l’eau.



Apiculteurs de Talba - 2010

Remerciements

Nous remercions les membres et les bienfaiteurs d’Eybens - Cameroun et de l’AFDI, la Guilde Européenne du Raid (Agence des Micro – Projets avec l’appui en 2006 de Vivendi et Les Vergers du Barry, puis en 2010 avec l’appui de l’Agence Française de Développement), la Mairie d’Eybens, le Conseil Général de l’Isère, l’association Apiflordev.


Publications

Formation à l’apiculture dans le Mbam, province du Centre, Cameroun. J. F. Pinglot, Abeilles et Fleurs (revue de l’Union Nationale des Apiculteurs Français) N° 676 à 678, oct. à déc. 2006 (peut être consulté sur le site de Apiflordev Ici).

Apiculture à Talba, J.F. Pinglot, Aventure (revue de la Guilde Européenne du Raid, Agence des Micro Projets) : N° 110, décembre 2006.




Apiflordev Association de solidarité internationale régie par la loi de 1901 - Siège social 7 rue Narcisse Diaz 75016 - Paris

Plan du site | Mentions légales | Mail | Ajouter ce site à vos favoris - © Copyright 2011 - Apiflordev

| Présentation | Notre philosophie | Comment agir | Articulation d'un projet | Partenaires | Membres | Organigramme | Trombinoscope |
Localisation | Missions en cours | Photothèque | Vidéothèque |
Projet SCAD Village en RCA | L’Apiculture kenyane en mutation | Apimondia 2009 | Bruxelles 2010 | Projet Talba au Cameroun |
Projet Dioïla au Mali | Séjour humanitaire au Mali | L'apiculture au Laos | Etude de faisabilité au Niger |
Expertise au Kurdistan irakien | Diagnostic sanitaire au Liban | Mission Assia au Liban | Une visite.. Au sommet |
Newsletters Apiflordev | Faire un don | Nous rejoindre | Contact |